période d'essai

Est-il possible de rompre une période d’essai?

L’objectif de la période d’essai est d’évaluer les compétences du salarié nouvellement embauché et de connaître ses aptitudes à occuper cet emploi. Durant cette période, les parties sont libres de rompre le contrat de travail.

En cas d’arrêt maladie, la période d’essai est prolongée pour une durée égale à la suspension du contrat de travail. Il est, néanmoins, possible de rompre la période d’essai d’un salarié en arrêt maladie. Mais cette rupture ne doit pas être liée à l’état du santé du salarié, ce qui serait discriminatoire.

Il faut rappeler que dans le cadre d’une rupture, à l’initiative de l’employeur du contrat de travail pendant la période d’essai, il convient de respecter un délai de prévenance en principe fixé à :

– 24 heures en deçà de 8 jours de présence,

– 48 heures entre 8 jours et un mois de présence,

– 2 semaines après un mois de présence,

– un mois après 3 mois de présence (Code du travail, art. L.1221-25)

 

(article paru dans la revue « LA BOULANGERIE FRANCAISE » de juillet 2015)